Actualité

Les participants à la rencontre

Vaccination au Burkina: Des OSC à la recherche de financement interne

-

Trouver des sources de financement internes pour les vaccinations, c’est la problématique que se posent des acteurs pour la vaccination.  Une quarantaine de membres de la plateforme nationale des ONG et associations de soutien à la vaccination du Burkina Faso réfléchissent sur la question. Venus de plusieurs régions du pays, ils se sont  réunis à Ouagadougou en atelier du 26 au 28 juillet 2017. (suite…)

-

Partenariat public-privé au profit de la vaccination : OAFRESS participe à la 4ème édition  »Dîner de gala (Afrivac)

-

Dans le cadre de la promotion du partenariat public-privé, l’OAFRESS participe à la 4ème édition du dîner de gala au profit de la vaccination. Initiée de la fondation AFRIVAC la cérémonie officielle est présidée par le Premier ministre du Sénégal M. Mahammed Boun Abdallah DIONNE et la Ministre de la Santé et de l’Action Sociale Mme Awa Marie Coll Seck. (suite…)

-

Les dirigeants africains engagés pour une bonne couverture vaccinale

L’année 2017 a commencé par un engagement historique. Lors du 28e Sommet de l’Union africaine, les chefs d’État africains ont entériné la Déclaration d’Addis Abeba sur la vaccination (ADI). Cet entérinement ouvre la voie à une mise en œuvre accélérée de la feuille de route de l’ADI, qui vise à garantir à toutes les personnes vivant en Afrique l’accès aux vaccins dont elles ont besoin pour survivre et s’épanouir, ceci, indépendamment de leurs origines, de leur statut social ou de leurs lieux de résidenc

Cet engagement au plus haut niveau des États sert de catalyseur aux efforts fournis pour améliorer la couverture vaccinale en Afrique. Malgré les avancées majeures enregistrées dans de nombreuses parties du continent en matière de vaccination, les progrès ont stagné et les systèmes de prestation de soins de santé continuent de faire face à divers obstacles, surtout dans les communautés les plus nécessiteuses et les plus marginalisées. Un enfant africain sur cinq n’a toujours pas accès aux vaccins d’importance vitale – une situation qui représente ne menace non seulement pour la santé de nos familles, mais aussi pour la force de nos économies et l’équité de nos sociétés.

Plus d’informations :

https://static1.squarespace.com/static/55f7744be4b0e6c5fe73e691/t/5940652737c581d860437ab2/14973924484

-

Burkina : campagne IEC/CCC sur la vaccination de routine en milieu rural

-

La Plateforme Nationale des ONG et Associations de soutien à la Vaccination au Burkina Faso (PN/OSV-BF) s’est fixé pour ambition de contribuer à l’amélioration de la santé des populations en soutenant les politiques et stratégies visant à accroître l’offre et la demande en matière de vaccination et plaider pour des politiques publiques équitables et inclusives. (suite…)

Déjeuner de Presse sur la 1ère conférence régionale de l’OMS sur le financement de la vaccination

Conférence régionale sur le financement de la vaccination: le SPONG organise la société civile

Les 24 et 25 février 2016, les ministres de la santé et les ministres des finances de l’Afrique se réuniront à Addis-Abeba sous l’égide du Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’occasion de la première Conférence ministérielle sur la vaccination en Afrique. La société civile issue de 17 pays d’Afrique a lancé un appel aux ministres qui seront à cette rencontre.

Les participants de la société civile sont issues de 17 pays d’Afrique

Les participants de la société civile sont issues de 17 pays d’Afrique

Des organisations de la société civile issues de 17 pays d’Afrique francophone et réunies au sein de l’OAFRESS (organisation d’Afrique francophone pour le renforcement des systèmes de santé et de la santé) ont lancé ce 10 février 2016 à Ouagadougou au Burkina un appel à l’endroit de leurs pays. Ces derniers seront représentés à la Conférence de haut niveau sur la vaccination les 24 et 25 février.

L’appel, matérialisé lors d’un point de presse, porte notamment sur deux points essentiels, selon Sylvestre Tiemtoré, coordonnateur du SPONG (Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales). Il s’agit d’abord de la part de budget accordée à la santé.

Selon Sylvestre Tiemtoré, la plupart des pays francophones d’Afrique « réservent au mieux 5% de leurs budgets nationaux à la santé ». Ce niveau est loin des engagements pris par les Etats à Abuja en 2001 d’allouer au moins 15% des budgets. La société civile appelle donc les Etats à préparer un nouveau plan pour atteindre dans les prochaines années ce taux. L’argument avancé par les organisations est « qu’il est démontré que l’investissement dans la santé procure des bénéfices de santé individuelle et collective et des bénéfices économiques ».

L’autre point de l’appel des OSC concerne la participation effective et « personnelle » des ministres de la santé et des finances des Etats à cette conférence. Ceci montrera, selon la société civile, « un fort engagement politique pour faire de la vaccination une priorité de santé publique ».

Pour Sylvestre Tiemtoré, parlant au nom de la société civile, l’accès universel à la vaccination est l’un des facteurs nécessaires de la stimulation de la croissance économique. Elle est « l’une des solutions les plus rentables à l’échelle planétaire ». L’objectif de la rencontre d’Ethiopie aura pour objectif de mobiliser la ressource nationale comme moyen de financer la vaccination, indiquent les organisations de la société civile.

Les animateurs du point de presse de ce 10 février ont appelé également les organisations de la société civile à jouer leur partition en contribuant à la mise en œuvre des programmes de santé publique et à veiller au respect des engagements qui seront pris l’issue de la rencontre.

Alerte: Faux Vaccins contre la méningite en circulation en Afrique de l’Ouest

Cette Alerte fait référence à la circulation confirmée au Niger de versions falsifiées de vaccins contre la méningite.
Suite à une notification envoyée par le Point Focal au Niger, et reçue par le Système Global OMS de Surveillance et de Veille des Produits Médicaux falsifiés et sub-standards, nous vous demandons une vigilance accrue concernant les numéros de lots ci-dessous:
Nom du produit: Mencevax ACW
Numéro de lot: AMENA020AA
Date de péremption: 11-2017
Date de fabrication: 12-2014
Le numéro de lot AMENA020AA est un numéro de lot authentique mais les dates de fabrication et expiration sont erronées. Les vraies dates devraient être : 12-2008 et 11-2011. Il y a 50 doses par flacon.
Nom du produit: Mencevax ACWY
Numéro de lot: AMEHA020AA
Date de péremption: 11-2016
Date de fabrication: 12-2013
Le numéro de lot AMEHA020AA, ainsi que les dates de péremption et fabrication associées sont tous faux. Il y a 50 doses par flacon.
Nom du produit : Solvant pour Mencevax
Numéro de lot: A003B128AA
Date de péremption : 01-2019
Date de fabrication: 02-2013

Le numéro de lot A003B128AA, ainsi que les dates de péremption et fabrication associées sont tous faux. Il y a 50 doses par flacon.
À ce stade, nous n’avons pas reçu de notification d’effets indésirables graves liés au lots falsifies ci-dessus.
Le Menecvax authentique est fabriqué par GlaxoSmithKline (GSK). Les produits falsifies n’ont pas encore été soumis à des analyses de laboratoire. Cette alerte est fondée sur les erreurs identifiées sur l’emballage: GSK a également confirmé que les numéros de lots, dates de fabrication et péremption ne correspondent pas au produit d’origine.
L’OMS reconnait la gravité de l’épidémie actuelle de méningite en Afrique de l’Ouest, ainsi que la demande accrue pour des vaccins contre la méningite. De plus amples détails sur l’épidémie sont disponibles au lien suivant:
http://www.who.int/mediacentre/news/situation-assessments/meningitis-niger/fr/
L’OMS recommande une vigilance accrue au sein des chaines d’approvisionnement des pays potentiellement affectés par ces produits falsifiés. Il faut s’assurer d’obtenir les vaccins de sources authentiques et fiables.